Le Distribution Requirement Planning pour intégrer la supply chain aval

Le Distribution Requirement Planning pour intégrer la supply chain aval

Dans nombre d’entreprises disposant d’entrepôts primaires qui servent un réseau d’entrepôts secondaires, ce sont ces derniers qui décident quoi commander aux entrepôts primaires, en quelle quantité et à quelle fréquence. Les limites de ce mode d’approvisionnement sont assez évidentes. Dans une situation de pénurie, cela peut conduire à reconstituer un stock tandis qu’un client d’un autre entrepôt est en rupture.

Le concept de Distribution Requirement Planning (DRP), inventé par André Martin dans les années 80, vise précisément à éviter ce type de situation en privilégiant l’intégration de la chaîne logistique.

Le DRP repose sur l’utilisation de nomenclatures de distribution qui modélisent le réseau logistique en interconnectant entrepôts primaires et secondaires. Tout comme le MRP utilise les nomenclatures de production pour calculer les besoins en composants, le DRP utilise des nomenclatures de distribution pour propager la demande des entrepôts secondaires aux entrepôts primaires.

Dans la pratique, le calcul DRP prend en compte les besoins fermes et prévisionnels de chaque marché, calcule les besoins nets à chaque niveau du réseau, consolide ces besoins, et les positionne à la bonne période en tenant compte des délais d’approvisionnement.

C’est ce besoin net consolidé que les entrepôts primaires doivent servir à partir de leur stock. Le DRP s’achève par le déploiement, c’est-à-dire la répartition du stock central vers les stocks locaux. En cas de pénurie, le DRP permet de remonter à l’origine du besoin et facilite les arbitrages. Des règles de répartition équitable peuvent également être utilisées.

L’invention du MRP au cours des années 60, a révolutionné la gestion industrielle : depuis lors, les besoins en composants ne sont plus considérés comme des besoins indépendants, mais comme des besoins dépendants issus des besoins des articles niveau supérieur. Le DRP revient à considérer les besoins des entrepôts primaires non plus comme des besoins indépendants, mais comme des besoins dépendants, issus des besoins des entrepôts secondaires.

Il permet l’extension de la Supply Chain vers l’aval, que l’entreprise soit propriétaire ou non de son réseau de distribution.

Christophe Alagapin

Imprimer cet article
Christophe Alagapin

Christophe Alagapin

Consultant en projets de transformation chez aXoma Consultants
Christophe Alagapin
Newsletter aXoma

Pour vous inscrire à notre newsletter et ainsi bénéficier de nos articles dès leurs publications.

Suivez nous sur LinkedIn