Mon SI permet-il la mise en place d’un système Demand Driven ?

Mon SI permet-il la mise en place d’un système Demand Driven ?

Les méthodes du Demand Driven Institute (DDMRP, DDOM, DDS&OP) permettent une amélioration substantielle des performances Supply Chain (amélioration du taux de service, réduction des stocks, compression des Lead Time) et emportent généralement l’adhésion des opérationnels. Parce que ces méthodes bousculent les pratiques, les entreprises réalisent un pilote avant d’envisager une généralisation ; et les pilotes confirment rapidement les bénéfices attendus ! Pourtant, le déploiement général reste délicat.

Une des raisons fréquemment invoquées est la difficulté à faire évoluer le SI …

Avec la mise en place des méthodes de DDMRP®, DDOM® et DDS&OP®, les méthodes de gestion de la demande et de planification évoluent.

Pour la grande majorité des entreprises, le moteur de planification est fondé sur le calcul de besoin net (CBN ou MRP). Alimenté par des prévisions, le calcul des besoins génère les commandes d’achats ou les ordres de fabrication. Il s’agit de flux poussés.

Dans un système Demand Driven, le flux est tiré par la demande réelle à travers un système de buffers de stocks positionnés et dimensionnés dynamiquement au long de la Supply Chain. Le système permet de générer les commandes d’achats ou les ordres de fabrication. Les SI en place doivent évoluer pour permettre la gestion de ces buffers et de nouveaux calculs (équation de flux net).

Un florilège de solutions sur le marché

Les éditeurs de logiciels ont intégré cette nouvelle technique dans leurs outils ; 3 catégories de solutions existent (voir site web DDI pour la liste des logiciels compatibles) :

  • Pure Players Demand Driven, dédiés aux concepts Demand Driven (qui ont récemment aussi intégré les techniques MRP)
  • Solutions de planification avancée (Advanced Planning System),
  • Solution ERP (approche par verticaux ou intégration dans le standard).

Les impacts diffèrent selon votre architecture SI existante

Vos systèmes actuels (ERP ou APS) ont-ils une fonction DDMRP ? Dans ce cas, vous pouvez éviter l’utilisation d’outils dédiés. La mise en place de la fonctionnalité dans votre outil existant nécessitera la formation des utilisateurs, le test du paramétrage et la validation des résultats avant le déploiement en production.

Si vos systèmes actuels ne couvrent pas les fonctionnalités DDMRP, des outils complémentaires vont devoir s’intégrer dans votre environnement et s’interfacer avec l’ERP, voire l’APS.

Il s’agira alors de « récupérer » de l’ERP les informations nécessaires (stocks, commandes d’achats et de vente en cours), de réaliser le calcul dans le logiciel DDMRP puis de renvoyer les ordres de fabrication ou d’approvisionnement dans l’ERP.

Si votre ERP ne possède pas fonctionnalité DDMRP (la majorité des cas à ce jour) et que vous n’utilisez pas un APS

Avant DDMRP, l’ERP est le dépositaire et l’initiateur des ordres d’approvisionnement et de fabrication via le MRP.

Avec DDMRP, les ordres d’approvisionnement et de fabrication sont générés dans l’outil DDMRP (et restent dans l’ERP pour les produits qui restent gérés par MRP).

L’ERP reste le dépositaire des données transactionnelles stocks, achats et vente.

Si vous avez un ERP et un APS sans fonctionnalité DDMRP

Les fonctions couvertes par l’APS peuvent être nombreuses : prévisions de la demande, préconisation approvisionnements ou fabrication, niveau de stocks optimaux et distribution. L’APS est généralement l’initiateur des commandes de réapprovisionnement et L’ERP reste le dépositaire des données transactionnelles (stocks, achat, vente).

Après la mise en place de DDMRP, l’APS pourra fournir les prévisions pour dimensionner les buffers, mais les ordres seront générés par le logiciel DDMRP et non plus par l’APS. L’APS conservera néanmoins son rôle pour les articles qui ne seraient pas « sous DDMRP ».

Conclusion

Les méthodes Demand Driven apportent des résultats tangibles de réduction des stocks et d’amélioration du service, mais aussi plus d’efficacité, stabilité. Les opérations sont plus fluides et naturelles, améliorant la communication sur les véritables enjeux. Et des solutions logicielles existent pour couvrir ces nouvelles fonctionnalités.

Alors, quand passez-vous aux méthodes Demand Driven ?

Imprimer cet article

Newsletter aXoma

Pour vous inscrire à notre newsletter et ainsi bénéficier de nos articles dès leurs publications.

Suivez nous sur LinkedIn